Actualités

un premier patient traité avec la technologie Hemerion

12 mai 2017 : un premier patient traité avec la technologie Hemerion

Il y a 5 ans, le 12 mai 2017, le Pr. Nicolas Reyns utilisait pour la première fois au monde la thérapie actuellement développée par Hemerion. Cette approche n’avait encore jamais été évaluée, en première ligne, pour un patient porteur d’un glioblastome (GBM) nouvellement diagnostiqué.

Cette technologie repose sur l’association inédite d’un médicament photosensibilisant et d’un dispositif photonique innovant : une lumière laser dédiée et un équipement d’illumination adapté à la chirurgie cérébrale.

Après des années de travail acharné en laboratoire, à développer l’idée, à concevoir la preuve de concept, à expérimenter la combinaison médicament/dispositif, à évaluer l’effet in vivo, nous étions enfin prêts pour un essai clinique de phase I. Toute l’équipe était déjà pleinement engagée pour aboutir à une solution qui corresponde au mieux au standard de soins.

Un premier essai clinique de phase I très prometteur

L’Agence française de santé et les comités d’éthique ont autorisé ce premier essai clinique chez l’homme à promotion du CHU de Lille.

Cette réalisation a été rendue possible grâce à un environnement motivant et dynamique offert par nos institutions académiques : CHU de Lille, Université de Lille et Inserm. Au sein du laboratoire OncoThAI dirigé par Pr. Serge Mordon.

Dès lors, les premiers résultats cliniques ont été publiés. L’article dans le Journal of Neuro-Oncology rapporte ainsi les résultats de l’essai clinique de phase I (évaluation de la faisabilité et de la toxicité) intitulé INDYGO (thérapie photodynamique peropératoire des glioblastomes). Ces résultats démontrent une bonne tolérance du traitement et sont très encourageants en termes d’efficacité : une validation qui ouvre la voie à des essais cliniques de phase II.

Il y a près de 2 ans, nous avons finalement créé Hemerion, pour faire avancer le développement de cette approche avec l’ambition de rendre ce traitement disponible pour les patients atteints de GBM.

2022 : Hemerion initie plusieurs essais cliniques de Phase II

Cinq ans après le traitement de ce premier patient, une étude de phase II est ouverte grâce à un partenariat entre Hemerion, la SATT nord et le CHU de Lille et recrute actuellement des patients. Aux Etats-Unis, Hemerion et le Mount Sinai Health System (NYC) collaborent pour lancer un autre essai clinique ambitieux. Cette collaboration a remporté le prix « Best Collaboration in the MedTech and Digital Health » du Prix Galien Medstartup 2021.

Récemment, Hemerion Therapeutics a finalisé avec succès un tour de table de 3,55 millions d’euros associant des fonds d’investissement, des business angels et un prêt de Bpifrance. Ce haut niveau de financement d’amorçage contribuera directement au développement clinique international et à écrire un nouveau chapitre de notre histoire.

  • un premier patient traité avec la technologie Hemerion
  • un premier patient traité avec la technologie Hemerion
  • un premier patient traité avec la technologie Hemerion
  • un premier patient traité avec la technologie Hemerion
  • un premier patient traité avec la technologie Hemerion
  • un premier patient traité avec la technologie Hemerion