Patients

Le glioblastome est le type de cancer du cerveau le plus courant et le plus agressif.
Le glioblastome est extrêmement difficile à traiter. Les traitements actuels ne font que ralentir la progression de la maladie et aider à réduire les symptômes. Cependant, de nouvelles solutions thérapeutiques sont développées dans le monde entier pour offrir de meilleures options aux patients. Le glioblastome peut survenir à tout âge, mais a tendance à se manifester plus souvent chez les adultes plus âgés. Il peut provoquer une aggravation des maux de tête, des nausées, des vomissements et des crises d’épilepsie.

Qu’est ce que le glioblastome?

Le glioblastome est une tumeur cancéreuse qui se développe dans le système nerveux central à partir de cellules en forme d’étoiles appelées astrocytes. Chez les adultes, ce cancer se développe généralement dans le cerveau, la partie la plus importante de l’encephale qui comprend également le cervelet et le tronc cérébral. Les glioblastomes développent leur propre réseau de vaisseaux sanguins, ce qui les aide à se développer rapidement et à envahir facilement les tissus cérébraux normaux.

Est-il fréquent?

Les glioblastomes representent environ 50 % de tous les cancers du cerveau. Les glioblastomes affectent entre 2 et 5 adultes pour 100 000 par an. Le nombre de nouveaux cas de glioblastome par an peut donc être estimé à environ 250 000 dans le monde. En Europe et aux États-Unis, 25 000 personnes suivent une thérapie pour traiter cette maladie.

Les glioblastomes ont tendance à apparaître entre 45 et 70 ans et touchent davantage les hommes que les femmes.

Quels en sont les symptômes? 

Les symptômes du glioblastome sont très variés. Ils résultent à la fois de la destruction des cellules du cerveau (nécrose) et de l’augmentation de la pression intracrânienne causée par la croissance de la tumeur. Ces symptômes comprennent:

  • Maux de tête
  • Troubles de la pensée
  • Changements d’humeur ou de personnalité
  • Vision double ou floue
  • Troubles du langage
  • Vomissements
  • Crises d’épilepsie

Comment le diagnostique-t-on ?

Si les symptômes font suspecter une tumeur cérébrale, les patients sont orientés vers un neurologue, spécialisé dans le traitement des désordres cérébraux et du système nerveux. Le diagnostic est établi par des examens neurologiques (vérification de la vision, de l’audition, de l’équilibre et de la coordination), des tests d’imagerie (IRM – imagerie par résonance magnétique, Scanner et TEP Scan – tomographie par émission de positons).

Le diagnostic définitif est réalisé en prélevant et en analysant un échantillon de tissu anormal (biopsie).

La biopsie est le seul moyen de diagnostiquer définitivement une tumeur cérébrale et de donner un pronostic pour guider lles choix thérapeutiques.

Quels sont les traitements disponibles?

Les traitements actuels sont utilisés pour ralentir et contrôler la croissance de la tumeur lorsque cela est possible et aider les patients à vivre aussi confortablement que possible.

Le standard de soins repose toujours sur la radiothérapie et la chimiothérapie en complément, six semaines après l’opération (procédure appelée « protocole Stupp »).

  • La chirurgie est le premier traitement pour traiter les glioblastomes. Son but est d’enlever la plus grande partie possible de la tumeur. Malheureusement, si la tumeur est située dans des zones à haut risque du cerveau, il se peut qu’il ne soit pas possible de la retirer entièrement.
  • La radiothérapie est ensuite administrée pour détruire le plus grand nombre possible de cellules tumorales restantes après la chirurgie. La radiothérapie vise également à ralentir la croissance de la tumeur.
  • La chimiothérapie fait également partie du standard de soins. Le témozolomide est le seul médicament approuvé pour être administré d’emblée. Il est administré de manière concomitante pendant la radiothérapie et de manière adjuvante (protocole « Stupp »).

Qu’est-ce que la technologie d’Hemerion ?

Les technologies d’Hemerion sont complémentaires aux procédures chirurgicales existantes.

Elles reposent sur la combinaison sans précédent d’un médicament photosensibilisant et d’un dispositif photonique innovant. La combinaison de produits s’intègre parfaitement à la chirurgie et détruit les cellules tumorales sans nuire aux cellules saines, ce qui permet d’obtenir des résultats plus favorables.

Notre traitement combine un médicament administré avant la chirurgie et l’utilisation d’un dispositif qui émet une lumière laser. Le médicament se lie sélectivement aux cellules tumorales et les détruit lorsqu’il est exposé à une lumière laser spécifique.

Les cellules tumorales sont détruites partout où la lumière pénètre, sans endommager les tissus sains.

Puis-je participer à un essai clinique?

Hemerion sera promoteur de différentes études en Europe et aux USA entre 2021 and 2024. Les conditions pour pouvoir participer à ces essais seront publiées sur notre site web. Si vous êtes intéressé par ces essais, veuillez vous abonner à notre bulletin d’information.

En savoir plus sur nos résultats cliniques

Icône du mail

Restez à l’écoute de nos avancées cliniques

Abonnez-vous à notre lettre d’information